lunes, junio 08, 2009

Buenas noticias

Mi amiga Diana, de Trois-Rivières, se ganó el premio. El Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport se lo concedió por su valentía y por el mensaje que ella quizo enviarle a las mujeres de Québec y de más allá, tal vez.
Es que aquí uno tiene derecho no sólo a vivir bien sino a sobresalir y mostrar de qué se está hecho.
A ella, mis inmensas felicitaciones.
Les transcribo el texto que ella sometió al concurso y les dejo al final el vínculo donde pueden leer más sobre el evento y hasta pueden echarle un vistazo a las fotos.

Gagnante d'un prix Chapeau, les filles!
Prix Communauté culturelle de la Confédération des syndicats nationaux


Grimper dans la vie comme dans les arbres
Enfant, Diana Guarin aimait savourer des « guayabas » (goyaves) avec sa dizaine de cousins et  cousines. Pour cela, les garçons devaient grimper au sommet des arbres pour arracher les fruits, les filles se contentant de les ramasser. Mais un jour, Diana a voulu grimper elle aussi. « Mes cousines me criaient que j’allais me faire mal, raconte-t-elle. Puis, j’ai entendu la petite voix d’un garçon me dire :  “ Grimpe, tu es capable... Et nous avons besoin d’aide! ” À partir de ce jour-là, j’ai grimpé dans tous les arbres avec mes cousins. »
De ce jeu d’enfant, Diana a tiré une leçon de vie. « J’ai compris que, même si je grimpais aux arbres, je restais une jeune fille mais avec une vision différente des choses. J’ai aussi compris qu’à n’importe quel moment  je pouvais décider de redescendre pour jouer avec mes poupées, et qu’il y a encore beaucoup de tabous qui découragent les femmes de se réaliser. »
Depuis le temps des goyaves, Diana a grimpé dans sa vie. Conquise par une visite dans une usine de fabrication de tuyaux d’arrosage dans son pays natal, il y a dix ans, la jeune femme a étudié en mécanique puis en électricité. Une fois arrivée au Québec, elle a décidé de reprendre sa formation – afin d’acquérir la terminologie française, de nouvelles connaissances technologiques, une expérience pratique et, aussi, de trouver un bon emploi lié à sa profession – que ce soit dans les domaines manufacturier, électrique, de la communication ou des services. Son message  à celles qui hésitent à entreprendre une formation non traditionnelle? « Grimpe, tu es capable! » À bon entendeur!

1 comentario:

  1. Felicidades a Diana! Y que rico comer guayaba recién bajadita del palo!!! Que lástima que aqui no se puede. Yo también estoy en Trois-Rivières desde hace un mes.

    Sigo en sintonia ;)

    ResponderEliminar